Le blog   |   Contact
Connexion / Inscription
0 0,00 
Mon panier: 0 article(s)- 0,00 
Mate-cacao
Mate-cacao

Maté vert et coques de cacao Criollo bio

5 sur 5 basé sur 1 vote client
(1 avis client)

3,75 TTC les 125g (30€/kg)

L'énergie caféinée du maté atténuée par les coques de cacao, pour une infusion à boire du matin jusqu'en début d'après-midi!

Composition : maté vert bio en feuilles et coques de cacao Criollo bio

Saveurs : notes fraîches et végétales du maté associées à la rondeur du cacao

Origine : Les coques de cacao sont produites par la coopérative Pangoa, située dans la province de Satipo, au début de la grande plaine amazonienne du Pérou et importées en France par SALDAC. Le maté est produit par la coopérative COPERMATE au Brésil et importé en France par Sol à Sol.

Nombre de paquet(s)
Total

Description du produit

Typica bio travaille avec Sol à Sol pour vous proposer ce maté.

Le maté est une plante sud-américaine de la famille des houx. Les feuilles de maté sont consommées depuis des temps ancestraux par les communautés indiennes du Brésil et du Paraguay pour leurs qualités gustatives et leurs vertus. Cette tradition se perpétue de nos jours et le maté est devenu la boisson quotidienne préférée des habitants d’Amérique Latine, à la fois source de bien-être et de plaisir partagé.

Le nom « maté » vient de l’espagnol et signifie « gourde », une allusion à la petite calebasse dans laquelle on sert la boisson en Amérique du Sud. Le maté est aussi servi avec une pipette, la « bombilla », généralement métallique, munie d’un filtre à la base, pour ne pas aspirer les feuilles.

Le maté est également cultivé en Inde : il fait partie de la pharmacopée ayurvédique pour le traitement des maux de tête, de la fatigue, de la dépression nerveuse et des douleurs rhumatismales.

Pour les coques de cacao, Typica bio travaille avec SALDAC. Un goût de cacao puissant sans aucune calorie! En savoir plus sur SALDAC et la filière cacao →

Saldac travaille avec la coopérative Pangoa est une des dernières au Pérou (et même sur l’ensemble de l’Amérique latine) qui possèdent encore des variétés anciennes de cacaoyers, de la famille Criollo, qui renferme des caractéristiques gustatives d’une qualité exceptionnelle. Ils n’ont pas planté de variétés hybrides.

Le cacaotier est un petit arbre à feuilles persistantes, originaire originaire des forêts équatoriales et domestiqué il y a environ 3 000 ans. Ses fruits, les « cabosses », sont de grosses baies allongées ressemblant à un petit ballon de football américain. Chaque cabosse peut peser jusqu’à 400 g pour 15 à 20 cm de long. Elles contiennent de nombreuses graines regroupées en épis et appelées fèves de cacao. Les cacaoyers produisent toute l’année, mais la meilleure période de récolte se situe entre mai et juillet. C’est à ce moment-là que les arômes sont les plus présents dans les fèves. Les cabosses sont en général assez grosses, elles contiennent environ 30 à 50 fèves de cacao.

Les fèves de cacao fraîchement récoltées du jour sont mises à fermenter plusieurs jours dans des bacs en bois afin de retirer la pulpe qui les entoure. Puis elles sont ensuite étalées au soleil, sur des grandes claies grillagées ou des dalles de béton, 5 à 7 jours, selon le climat. Une partie des fèves est alors torréfiée, par petites quantités, avec une cuisson lente à feux doux. Le cacao grillé passe ensuite dans un tarare, ou casse – cacao, une grande machine qui concasse les fèves de cacao, en les séparant de leur coque, aspirées par soufflerie.

Le premier homme a avoir goûté du cacao était probablement un Olmèque (civisation pré-colombienne), né il y a 3000 ans, dans les forêts humides au sud-est du Mexique. Les fèves de cacao furent pendant longtemps utilisées comme monnaie d’échange pour faire du troc, payer des impôts ou acheter des esclaves.

Le mot cacao vient d’une macro-langue aztèque « cacahuatl » (lui-même probablement dérivé du maya « kakaw »). Il était réservé aux nobles et consommé dans une boisson, le chocolat, dilué dans de l’eau, à laquelle on ajoutait notamment du piment et du roucou (pour la couleur rouge). Chez les Mayas, il était utilisé principalement lors de cérémonies religieuses. Les Aztèques, qui ne la consommaient pas dans un cadre rituel, diffusèrent la fève, au fil de leur expansion, dans d’autres régions du Mexique.Les espagnols découvrirent la fève de cacao et la manière de l’utiliser lors de la conquête du Mexique au XVème siècle. Ils modifièrent la recette pour l’adapter aux goûts européen en ajoutant du sucre et parfois de la cannelle (importée d’Asie et connue depuis le Moyen-Âge) pour remplacer le piment : un succès qui se répandit assez rapidement chez les élites.

Les coques de cacao ont les même propriétés que le cacao sans les calories. C’est une bombe d’antioxydants et de minéraux comme le potassium, magnésium, calcium, fer, zinc et cuivre.

Le maté c’est la combinaison de l’énergie du café, les bienfaits du thé et l’euphorie du chocolat! Composé de matéine (un dosage équilibré de caféine, théophylline et théobromine) pour l’énergie, de minéraux (fer, calcium, magnésium, phosphore) et de vitamines (B1, B2 et E), le maté est un excellente source de minéraux et d’antioxydants.

Le maté favorise la digestion et régule la fonction intestinale. Ses propriétés diurétiques facilitent l’élimination des toxines et en font un véritable allié minceur.

(Ces vertus sont reconnues depuis des générations mais ne sauraient se substituer à un traitement prescrit par un professionnel de la santé.)

Sans gluten, sans lactose et Vegan. Peut contenir des traces de fruits à coque et de sésame.

Utiliser deux cuillères à café par tasse. Verser l’eau frémissante. L’eau ne doit pas bouillir afin de préserver l’arôme et les propriétés du maté ou du thé. Laisser infuser 5 à 6 minutes, selon les goûts.

À conserver dans un endroit frais et sec, à l’abri de la lumière et dans un contenant hermétique.

1 avis pour Maté vert et coques de cacao Criollo bio

  1. 5 sur 5

    (client confirmé):

    J’adore la gourmandise que vient ajouter le chocolat au maté qui n’a pas le goût amer qu’on peut parfois lui reprocher. Un très bon thé pour le petit-déjeuner !

Ajouter un Avis